Comment votre bébé passe la journée chez sa nourrice ?

Pendant neuf mois vous avez imaginé sa petite frimousse, vous lui avez parlé. Un jour l’imaginaire devient réalité : ce petit être si fragile, si petit est là blotti dans vos bras.
Les semaines s’écoulent mais les journées ne se ressemblent pas. Des liens très forts vont se tisser entre vous et votre bébé.
Mais un jour le moment, tant redouté, approche : la reprise du travail. Il va falloir laisser votre enfant à une inconnue. La joie d’être parents donne place à la culpabilité de laisser votre bébé et de nombreuses questions se bousculent dans votre tête : La nourrice que vous avez choisi est-elle bien ?  Va-t-elle apporter toute la tendresse et les soins nécessaires à l’épanouissement de votre enfant sans prendre votre place ? Que se passe-t-il dans la journée ?


A la découverte du monde extérieur

Une nouvelle journée commence, tu arrives tout endormi chez tatie. Ta maman (ou ton papa) me raconte ta soirée, ta nuit, ton réveil. Un dernier bisou, un gros câlin et elle (il) te confie à moi.
Maintenant nous sommes tous les deux. Tu es dans mes bras, calme. Nous attendons l’arrivée de ton petit copain, qui a son tour devra laisser sa maman ou son papa et aura lui aussi besoin d’un câlin de tatie.
Vers 10 heures, nous allons nous promener. Les petits en poussette, les grands à pieds, vos enfants vont découvrir des animaux, des fleurs, mais aussi nos villes et nos villages. Il y a pleins de choses à voir, à sentir, à écouter, à toucher. Où que nous allions, champs, villes, villages ou parcs de jeux, il y a toujours quelque chose à apprendre ou à découvrir, mais une chose est sûre, une longue promenade, des jeux ouvrent l’appétit, alors nous rentrons tous à la maison pour manger.

 

Gourmandise, goûter, plaisir et découverte

Quel plaisir le repas ! Après une matinée passée en promenade, tu as faim ! Tu as besoin de reprendre de l’énergie car la petite collation de 10 heures est bien loin.
Le repas est un moment de détente, de fête. Il arrive qu’après notre promenade, tu sois fatigué. Une petite sieste, même d’une demi-heure, avant de manger et tout rentre dans l’ordre.
Le repas est aussi un moment de découverte. Pour t’aider à développer ton goût, je prépare une cuisine traditionnelle avec des produits frais. En grandissant, tu aimes participer à la préparation du repas (éplucher les haricots verts, écosser les petits pois, donner les bons ingrédients…). Tu découvres les aliments et tout ceci ouvre ton appétit.
Souvent tu as faim avant les bébés. Alors je te fais manger en premier sans oublier les plaisirs « du ketchup, du petit bout de beurre », avec modération bien sûr, tu adores !
Quant aux plus petits, la préparation des repas est plus simple. Un biberon pris calmement, suivi d’un gros câlin, que demander de mieux.
Autant que possible nous essayons de manger tous ensemble. C’est un moment privilégié où nous sommes tous réunis.
Le repas terminé, tu es gagné par une douce torpeur. Rien ne vaut une bonne sieste pour digérer et recharger les batteries.

 

Au pays des rêves et des anges

Après une matinée bien chargée et un bon repas, la fatigue commence à montrer le bout de son nez. Tu deviens grognon, frottes tes yeux, bailles. Il est temps de te reposer.
La sieste est importante pour toi. Elle te permet de te retrouver au calme, de reprendre des forces. Mais quelquefois ce moment si doux peut devenir une angoisse. Tu ne veux pas aller au lit. Tu refuses de laisser tes amis, d’arrêter de jouer. Mais le sommeil te gagne, alors doucement nous nous dirigeons vers la chambre. Un câlin, une histoire, écouter de la musique calé dans mes bras avec le doudou et la tétine sont les meilleurs remèdes.
Et quand ta petite tête devient lourde, même si te garder dans mes bras est un bonheur partagé, il est temps de faire des gros bisous et de te laisser partir au pays des rêves.

 

Eveil

La sieste est terminée. Tout le monde est en pleine forme, un goûter et c’est reparti.
Selon la saison, nous jouons dans le jardin ou dans la maison. Stimuler ton éveil, ta curiosité t’aide à grandir, à devenir autonome.
En été, tu joues installé dehors avec des jouets à l’ombre des arbres ou tu cours, joues au ballon, fais du vélo. Même si tu es trop petit pour faire toutes ces activités, tu profites aussi du jardin, bien installé sur ton transat, tu regardes et joues avec les jouets qui sont installés autour de toi. En passant les grands te parlent. Tu leur souris, gazouilles, toi aussi tu es bien.
Quand le temps ne permet pas d’être dehors, la maison se transforme en salle de jeux. Légos, voitures, poupées, puzzles, livres à colorier, gommettes, pâte à modeler, peluches, hochets, etc…Il y en a pour tous les goûts et tous les âges.
Tous ces moments te demandent un apprentissage difficile, car tu dois apprendre à partager, écouter, accepter que je ne m’occupe pas que de toi. En effet, il est très important de consacrer un moment privilégié avec chacun de vous. Doucement tu vas apprendre la vie collective, le partage, mais aussi apprécier les moments de calme où tu joues tout seul. Tu vas découvrir, inventer, rêver. Il faut toujours laisser une place au rêve, à l’imaginaire. Avec le temps, tu vas évoluer, grandir et devenir autonome.

 

Bonjour maman, Bonjour papa, Au revoir Tatie et à demain

Ce soir c’est maman qui vient te chercher. Nous en avons parlé au moment de la sieste… « un petit dodo, un goûter, un petit jeu et puis ta maman sera là ».
Tu le sais et tu reconnais son pas, sa façon de frapper à la porte. Et là ton visage s’illumine. Tu ris, frappes des mains, lui fais un gros câlin et puis l’envie soudaine de l’ignorer. Tu refuses de mettre ton manteau, tes chaussures. Devoir arrêter tes jeux avec tes amis te mets en colère. Souvent ta maman se fâche. Elle est fatiguée. Elle voudrait déjà être chez elle.
Mais pour toi aussi ce moment est difficile. Notre journée a été riche de rires, de jeux, de lectures, de câlins. Il te faut du temps. Alors nous en profitons pour parler de ta journée avec ta maman et demain tu reviendras et à nouveau nous prendrons le temps de jouer, de rire, de lire, de nous promener…
Soudain tu te calmes. Maintenant il est temps de rentrer chez toi. Nous nous faisons un dernier bisou et à demain.
Le comportement de votre enfant est souvent différent chez vous et chez son assistante maternelle. Pour mieux comprendre ses différentes réactions, il est important de communiquer en parlant de ses journées comme nous venons de le faire, mais aussi éventuellement en écrivant un petit cahier.
Ce cahier peut être un lien entre vous, votre enfant et son assistante maternelle. Il peut vous permettre de le suivre dans cette autre maison en y découvrant des photos et des commentaires.
Comme nous venons de le voir dans cette petite histoire, avec ou sans cahier le plus important est de communiquer. Dialoguer, écrire, tous les moyens sont bons pour nous permettre de réaliser un travail commun pour le bien être de votre enfant.

 

Pour conclure

Nous pensons que nous avons un vrai rôle à jouer dans l’accompagnement, l’épanouissement et l’autonomie des enfants que nous gardons. Si nous leur apportons attention, affection et découverte, nous ferons d’eux des êtres avenants et confiants.
Nous devons faire preuve de disponibilité pour avoir des petits moments privilégiés avec chacun d’eux dans la journée.
Nous avons une capacité d’écoute, de compréhension et d’adaptation, une ouverture d’esprit pour mieux comprendre et mieux appréhender la relation parents / assistante maternelle. La pédagogie et la sensibilité sont essentielles dans cette relation.
Jouer, chanter, rire, sourire, parler et expliquer, prendre son temps et câliner sont les maîtres mots de cette histoire. Chaque jour, elle est à réinventer. Chaque jour ce petit bout qui vient se jeter dans nos bras et nous regarder avec ses grands yeux…il n’y a rien de plus gratifiant.
Mais dans tous les cas, nous ne serons jamais leur maman, mais leur tatie.

 

Je remercie l’Assistante Maternelle de mes trois filles, Corinne LABOURDETTE, pour son aide à l’élaboration de cet article.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *